Julien Blanc, « Les Diamants n’ont pas de patrie », Caliban n°17, 15 juin 1948, p.74

Des extraits (p 80-127) de Fiançailles, de Lajos de Zilahy, paru en 1946 au Bateau Ivre (éditions auxquelles J. Blanc annonce un roman sous presse « Canicule » en 1947) paraissent dans la revue Caliban. Julien Blanc, qui a traduit et adapté l’œuvre du hongrois, rédige une « introduction » à ces extraits.

Zilahy

julienblancromancier.wordpress.com/articles-de-j-blanc/

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Articles de Julien Blanc, Bibliographie, Julien Blanc

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s